Aphantasie

Les techniques par la GEO-Gestualité, passives ou actives, de rééducation ou d’apprentissage ont un vaste champ d’application, notamment dans les domaines suivants :

  • Prévention des effets délétères de l’immobilisation
  • Impact sur la plasticité cérébrale
  • Gestion de la force musculaire
  • Assouplissement articulaire
  • Lutte contre la douleur,et la tétanisation
  • Apprentissage des gestes positifs.

L'imagination nous entraîne inévitablement vers des mondes qui n'ont jamais existé. Mais sans elle, nous n'allons nulle part.

 

Carl Sagan

La gestion de l’imagerie mentale.

 

Notre cerveau combine une multitudes de mécanismes pour identifier, une tache d’encre, un objet, ou encore une personne ou un animal.

Les repères sont multiples et souvent associé avec nos cinq sens.

Pour diverses raisons, par exemple entreprendre a l'intérieure de soi, la certitude que notre corps pourra tenir un objet qui semble lourd.

Une forme de préparation, d’anticipation et de préparation à tenir cette charge.

C’est là qu’intervient l’imagerie mentale, nous avons cette faculté à nous représenté anticipativement à tenir l’objet, bien avant d'effectuer le véritable geste qui concrétisera l’acte.

Dans un principe d’activation de l’imagerie mentale, il existe l’aphantasie, une lacune sur la concentration directe d’une visualisation d’un acte ou d’un objet.

“J’ai très souvent retrouvé cette lacune envers mes recherches sur les N.D.E.”

Le sujet donc est partiellement dépourvu de créativité et d’identification de l’imagerie mentale.

Mais, parfois ceci entraîne aussi une coupure du souvenir, le souvenir qui marque la mémoire ne reste pas, ou ne se forme pas du tout.

 Il en découle souvent une frustration, en réalité la symbiose de l’imagination et de la créativité virtuelles naturelle ne se forme pas.

Souvent des programmes sont étudiés pour suggérer une imagerie mentale, par un accompagnement musicale et d’une voix qui permet l’activation d’une concentration et qui pourra produire une imagerie mentale.

 Toutefois, il faut consolider cette imagerie mentale, par un sens bien important, c’est celui du toucher naturel et non virtuel, car notre corps se construit par l’ensemble de nos sens.

 Le sens du toucher finalise notre personnalité.

 

“En réalité pour atteindre les étoiles, il faut la coordination du geste et de la pensée”

 

L’ensemble des outils qui sont à disposition pour une personne qui souffre d’aphantasie son complémentaire, mais ne tiennent compte de la réaction musculaire qui exprime le geste émotionnel. Ce qui est important pour l’évacuation de cette frustration qui parcours le cortex.

Le geste et le sens du toucher vont rassurer et pas à pas aider le sujet à avoir l’autonomie de pouvoir créer sa propre imagerie mentale au moment où il en a besoin.

Dans la technique de luminothérapie associée à la GEO-Gestualité, nous aidons à relancer le mécanisme d’imagination et de création spontanée.

 

Il existe également un chemin très particulier et encore inconnu.

“Une zone que nous surnommons affectueusement “ZONE 51”, non pas la zone basée aux USA...,

Mais, juste cette identification pour marquer une zone mystérieuse qui s’identifie comme une émotion logée dans le cortex, celle -ci produit une tension extrêmement nerveuse qui peut entraîner une forte agressivité chez le sujet et déploie une grande quantité d’adrénaline.

Elle est souvent associée aux facteurs de survies chez des explorateurs perdus et qui se retrouvent dans des conditions extrêmes. 

 

La pratique de la luminothérapie qui s'aligne aux gestes autonomes et du sens du toucher, forment déjà depuis 2014 un espoir en vue de projets futurs.

 

Au-delà de nos sens, nous avons la capacité d’intuition.

Mais nous avons aussi la capacité du souvenir et de la création de l’imagerie mentale. Cette dernière est associée à nos gestes selon nos réactions. En effet, nous nous surprenons parfois à imaginer une scène, d’y pensez, de la modifier dans notre mémoire, mais aussi utiliser l’usage de la parole inconsciemment, c’est également possible par la traduction spontanée de nos gestes, un flux, une pulsion instinctive et même anticipative. Cette réaction est normale, comme une forme d’effet de paréidolie qui prend un autre chemin pour désigner un objectif. Nous ne pouvons pas exclure la sensorialité qui booste notre imagination.

Voulez-vous donner accès à votre langage par gestualité et celui de l’image holographique mentale ?

Créer un tableau de visualisation par une image émotionnelle ?

Ceci, permet une forme de retour à la source évolutive naturelle.

L’utilisation de vos capacités créatrices et imaginatives.

La libération de *fluide rythmique (*L’envie de bouger, de créer, d’exister …..) et d’exprimer autrement vos objectifs pour trouver un apaisement, un mieux-être qui permet une très bonne visualisation de cette image holographique mentale.

"Avec la GEO-Gestualité ; l’esprit et le corps sont en parfaite harmonie pour visualiser vos objectifs."

Qu'est-ce que l'imagerie mentale ?

L'image mentale est utilisée en philosophie, dans le domaine de la communication et en psychologie cognitive pour décrire la représentation cérébrale mémorisée ou imaginée d’un objet physique, d'un concept, d’une idée, ou d'une situation.

 

Il existe divers "degrés" dans la netteté des images mentales que nous sommes capables de former.

Qu'est-ce que l'aphantasie ?

Il s'agit d'un syndrome neurologique rendant incapable de se représenter en pensée des choses ou des images qui ne sont pas directement sous les yeux.

Comme par exemple un lieu, une personne, une scène, un objet, etc.. si vous ne l'avez pas devant les yeux.

L'Aphantasie est le nom suggéré pour la condition à laquelle un individu ne possède pas la capacité de se représenter une image mentale.

Le phénomène a été décrit pour la première fois par Francis Galton en 1880.

Dans la prise de conscience ou inconsciente d’une personne, il y a toujours la notion d’anticipation instinctive.

Un ressenti déterminé ou non déterminé qui actionne un effet de préservation, de peur, de survie, d’instinct de conservation.

Cette fonction est vitale est en nous, depuis des milliers d’années.

Elle se réveille parfois dans des événements hors du commun.

Elle est étroitement reliée au stockage des souvenirs ou à la création d’imagerie anticipatives.

Pour une personne atteinte de l’aphantasie, elle garde cette sensation de préservation, mais ne projette pas une image réactionnelle mentale qui par la suite offre l’opportunité d’un geste.

 

La pratique de l’hypnose peut remonter à la source par un chemin étroit de la mémoire instinctive et par la suite demander au patient de pratiquer l’auto-hypnose.

Le suivi avec la méthode dès la GEO-Gestualité passe par une création de gestes instinctifs sous des stimulus, des pulsions émotionnelles faites par la musique…

L’objectif après avoir aidé la mémoire à trouver, dans un premier temps le reflex de protection instinctive et de l’exprimer par des gestes accompagnés du sens du toucher par l’outil GEO-FIT TRAVEL et de pouvoir créer petit à petit une image simple, par exemple sa propre représentation du monde…

Par l’association de l’hypnose et de la GEO-Gestualité, nous allons reproduire une fonctionnalité par l’instinct et y trouver le blocage mental qui empêche la création d’une imagerie mentale.

Texte d'Allard Jean-Marie 28/07/2019

Ce que ça fait de ne pas pouvoir visualiser d’images dans sa tête.

L'importance de la création d'une image mentale

De nombreux sportifs et dans la pratique de la méditation ont recours à l’imagerie mentale.

Ils utilisent l’imagerie mentale de façon plus ou moins consciente et plus ou moins maîtrisée et ceci

en fonction de plusieurs facteurs. 

C’est une des techniques les plus connues et les plus répandues en préparation mentale.

Être dépourvu de cette faculté réduit considérablement la projection d’un objectif, mais également la persévérance.

Texte d'Allard Jean-Marie 27/07/2019

L’imagerie mentale consiste à créer ou à recréer une expérience, une situation, un geste dans sa tête.

La méditation gestuelle en pleine conscience offre l’opportunité d'exprimer ce geste.

Tous les sens peuvent être mobilisés. (nos 5 sens et plus…)

Ainsi, une image peut être visuelle, un exemple, je me vois faire mon geste, *kinesthésique. 

-*Effet didactique-Sens de proprioception

“J’imagine les sensations “ liées à l’impulsion, à l’élévation, à la réception, à l'acquisition auditive.

 

Je m’imagine le bruit et mes déplacements avec le GEO-FIT TRAVEL.

Mais encore olfactive et gustative selon ma méditation gestuelle.

Ces différentes modalités sensorielles peuvent être toutes associées ou utilisées de manière isolée pour

préparer ma créativité gestuelle.

Je vais donc signer par mes gestes l’analyse de cette image.

La visualisation pourra par la suite produire mon énergie et ma convergence corps, esprit afin de libérer

un geste instinctif et intuitif.

Cette forme spécifique d’imagerie mentale permet de soigner l’aphantasie. 

Texte d'Allard Jean-Marie 28/07/2019

Les personnes possédant ce trouble ont un "défaut d'imagination" ou plus précisément une incapacité

à former des images mentales.

La plupart des personnes possédant ce trouble ne réalisent que rarement en être victime, car ils ne connaissent pas le terme (Aphantasie) car ils ne savent pas qu'il existe "Des images holographiques mentales".

La méditation gestuelle pour réactiver l’image mentale et l'a soutenir pas la réaction du geste .

La base de la méditation est aussi la gestion des émotions.

L’émotion, souvent, s’associe avec une image holographique naturelle, une forme de réceptacle proche du souvenir.

Une lacune sur cette formation spontanée qui formule une image, nous empêche d’avoir une évolution dite de projection du soi ou de ses objectifs.

Cela remet en question évidemment la confiance en soi, qui doit inévitablement atteindre l’imagination, la créativité d’un champ visuel interne.

L’adaptation attend bien souvent cette représentation mentale, pour y produire des sens de perceptions sensorielles. 

Texte d'Allard Jean-Marie 27/07/2019

La vision holographique naturelle est une thérapie révolutionnaire où le cerveau ne fait aucune différence entre l'imaginaire et la réalité, sauf si le geste exprime une reconnaissance environnementale. 

L'incapacité à imaginer quelque chose est la principale caractéristique de l'aphantasie.

Une incapacité également à rêver, à voir le visage d'une personne, de se souvenir d'une sensation tactile,

d'une mélodie d’apprentissage. 

 La mémoire procédurale est une mémoire à long terme implicite qui permet la motricité automatique.

Elle fonctionne grâce à différentes zones du cerveau, ces zones sont toutes reliées entre elles par des synapses fonctionnant avec des neurotransmetteurs. 

L'imagerie mentale s'y rejoint pour la création d'un premier marquage de la mémoire. "Comme un futur souvenir"

Celles-ci sont d’abord traitées par la mémoire déclarative et de travail puis sont intégrées dans la mémoire

procédurale grâce à la répétition.

Nous y laissons là donc une forme de près souvenir, qui lui est relié un phénomène intuitif naturel et élémentaire.

 

Le regroupement des souvenirs "d'anticipation", s'accorde avec les phases du sommeil et du vieillissement.

L'aphantasie joue un rôle négatif sur la création des rêves, qui sont nécessaire aux phases de repos.

"L'activation d'une image mentale est extrêmement bénéfique pour le micro sommeil naturel et non artificiel.

Car les informations ne prennent pas le même chemin....." 

Texte d'Allard Jean-Marie 28/07/2019

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L'hypnose est un état psychologique particulier encore mal défini qui revêt certains attributs physiologiques et marqué par le fonctionnement de l'individu à un niveau d'attention autre que l'état de conscience ordinaire.

Une E.M.C. "Un état modifié de conscience "

La pratique de l’hypnose vient en complément des méthodes développées

par le praticien dans sa culture professionnelle d’origine.

Médecin, Infirmier, Psychologue.

 

L’hypnose et l’hypnothérapie ne sont pas des disciplines en soi, mais des méthodes complétant les approches propres à une profession médicale, et sportive.

Pour comprendre et résoudre un problème de santé, il est important de consulter avant tout un professionnel de santé qui choisira les méthodes les plus appropriés pour aider à résoudre la difficulté présentée par le patient.

Info : il existe des lois sur la pratique de l'hypnose.

 Texte d'Allard Jean-Marie 28/07/2019

Une préparation par l’hypnose en vue d’une expression gestuelle, comme la GEO-Gestualité offre l’opportunité de créer un stimulus vers le chemin de la création mentale.

Usage de l'imagerie mentale dans le sport

L'imagerie mentale est une technique largement utilisée pour modifier et développer des comportements,

ainsi que des émotions et les perceptions.

Dans le sport, cette technique consiste à produire mentalement une action envers un objectif à atteindre,

en activant tous les sens qui y sont liés.

L'exercice d'imagerie consiste à visualiser une séquence sportive, exemple natation, boxe tennis... 

Nous sommes là vers une projection mentale.

La création d'un film, que nous retrouvons également dans la pratique de la méditation gestuelle en pleine conscience.

Le découlement de cette action mentale offre l'opportunité d'un flux motivant et permet

lors de la séquence réelle de se surpasser..

L'imagerie favorise  la mise en place d'automatismes de réussite

Au niveau mental, les aptitudes les plus souvent demandées à travailler par les athlètes sont la gestion du stress,

la concentration,la motivation, la projection du "vainqueur ",ainsi que la confiance en soi.

Les imageries du soi envers l'objectif.

L'imagerie interne consiste à vivre intérieurement l'expérience et les ressentit.

L'imagerie externe consiste à se voir de l'extérieur en action, dans la position d'un spectateur, l'effet film.